Nengone Town Experience

20/07/2017
ENDEMIX

Et si, pour une fois, on venait cueillir à la source cette fragile alchimie qu'est l'expression musicale d'un peuple ? C'est le pari de Nengone Town Experience.

Plutôt que de déplacer les musiciens pour les faire enregistrer dans un studio du Grand Nouméa (ou de Pouembout !), c'est le chemin inverse qui a été accompli. Sur l'invitation de Dokucas Naisseline, grand chef du district de Guahma à Maré, Gustavo Sandes a déménagé son studio jusqu'à Nece. Dans cet environnement, au plus près de la jeunesse Si Nengone et de compositeurs plus chevronnés, les dix pistes ont été immortalisées. La première, dans le temple de Nece, est un enchaînement de mélodies traditionnelles portées par la puissance chorale d'une vingtaine de voix. Durant les courtes pauses au cours desquelles les chanteurs reprennent leur souffle, on perçoit un souffle plus vaste encore, celui de la nature environnante, et tous ces petits bruits qui forment la texture si rugueuse d'un enregistrement en extérieur. « Nameneng Me Deko Se Sheusew », autre classique appartenant au patrimoine de Guahma, interprété avec une grande sensibilité par Gulaan relayé par de suaves chœurs mixtes, fut, lui, enregistré dans une grotte environnante. Quant aux huit compositions restantes, captées dans la case de Sipa Wenemite, elles offrent pour le grand plaisir des mélomanes des retrouvailles avec les voix emblématiques de tout Maré : pour n'en citer que quelques-unes, celles de Hnatr et Dick Buama (« Hnazini La »), Synode Wadra qui évolue habituellement avec Celenod (le très entraînant « Wahnahnada »), Akel de Nodeak (« Mama Jamais »), ou Bernard Uedre, leader de Seredridr (« Hnoresa »)... Les inspirations empruntent à la palette si bien maîtrisée des différents styles : folk traditionnel, kaneka, reggae, et des incursions plus soul (« Si Nengone, Nengoneren »). Ces multiples facettes rappellent la volonté, à plus long terme, d'encourager chez les jeunes musiciens l'apprentissage de techniques, à la guitare notamment, grâce à la venue de talentueux mentors issus de diverses traditions musicales et des master class à la tribu encouragées par Dokucas. En attendant, cette Nengone Town Experience devrait se prolonger par la sortie d'un autre opus compilant cette fois une vingtaine de taperas... 

Sur Youtube 

Sur Facebook 

Texte : Sylvain Derne 

Extrait d'Endemix Mag #19 Juin-Août 2017, consultable en ligne.

Ajouter un commentaire