Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Danser l’âme de la ville

11 août 2020 L'actu locale Audiovisuel Danse
@Le Corps de la ville
@Le Corps de la ville
Le réalisateur Nicolas Habas fait dialoguer les corps en mouvement dans les espaces urbains ou naturels à travers son concept original « Le corps de la ville » décliné en web-séries depuis 2013. Un projet qu'il a emmené jusqu'en Nouvelle-Calédonie, à la rencontre de danseurs et chorégraphes calédoniens, d'horizons divers (contemporain, hip hop, classique...) Les vidéos, instants poétiques hors du temps, ont finalement donné naissance au documentaire « Le corps de la ville à Nouméa », coproduit par Nouvelle-Calédonie la première.
LES DANSEURS

Le concept est simple et original : un lieu dans la ville, un danseur, un film décliné en web série. Son producteur souffle un jour à Nicolas Habas l’idée que la Nouvelle-Calédonie pourrait bien être un cadre idéal pour sa série de films. Très vite, le réalisateur se rend compte du fort potentiel chez les danseurs du Caillou, « notamment au travers de la scène Hip Hop, très dynamique, et des chorégraphes emblématiques de l'île, comme Richard Digoué, ou de jeunes chorégraphes d'une grande maturité comme Soufiane Karim de la Cie Posué et Linda Kurtovitch » nous livre-t-il.

Il est donc parti à la recherche de danseurs ayant « une écriture corporelle à la fois contemporaine, personnelle et ancrée dans la culture de leur île, comme Simane Wenethem et Yoan Ouchot ». La culture hip hop étant très active notamment dans la capitale, il était évident pour le réalisateur qu’elle occupe une place de choix dans le documentaire. C’est ainsi qu’il tourne notamment une séquence avec des danseurs rencontrés sur l'échiquier de la place des cocotiers.

LES LIEUX

Nicola Habas le souligne, « le choix du lieu est central dans ma démarche, puisque l'intention du film est de dire un peu de l'âme d'un territoire au travers de sa danse et de ses lieux emblématiques ». Ce choix est le premier acte de collaboration entre le réalisateur et le danseur. Il tient autant aux « qualités plastiques » qu’aux potentialités chorégraphiques de l’espace choisi. Et surtout, « il doit avoir un lien avec la vie du danseur (Yoan Ouchot danse au coeur des tours Magenta qui l'ont vu grandir, par exemple) et avec l'identité de l'île, qui comme chacun sait, est multiple ». Ce qui aboutit à des associations parfois surprenantes comme la troupe du Wetr Kumo devant l’usine de Doniambo, Clancy Tenene qui danse sur le port autonome de Nouméa, Elsa Gilquin dans les banians de l'avenue de la Libération, le danseur classique Julien Leboulanger dans une cellule de l’ancien bagne de Nouville ou Richard Digoué dans les paysages fantasmagoriques de la Forêt noyée.

BULLES POÉTIQUES

Les tournages s’effectuent sans musique, seulement avec les bruits environnants, et les sons directs. Si le découpage des plans est très précis, les danseurs sont totalement libres dans leur écriture. « Tout l'enjeu de la collaboration artistique est dans l'équilibre de l'échange entre le danseur et moi », précise Nicolas Habas. Comme un instant suspendu dans le temps, chaque performance est unique et insolite. Les épisodes représentent une mise en lumière tout à fait originale des talents du pays en même temps qu’ils racontent un territoire dans sa complexité et sa diversité.

 

Neuf épisodes sont à voir sur le site de Nouvelle-Calédonie la première par LÀ.

Le documentaire diffusé mardi 4 août dans le magazine Itinéraires est à voir en replay ICI.

Pour découvrir, toutes les vidéos du Corps de la ville, réalisées par Nicolas Habas, un clic vers www.lecorpsdelaville.fr

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness