Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Essentielles beautés ordinaires

30 octobre 2019 L'actu locale Arts visuels
visuel
Pour le jeune photographe originaire de Gatope à Voh, c’est une première que d’exposer ses clichés au grand public. Celui qui se dit réservé, est fier de partager son regard sur ce qui l’entoure, une vision sensible de son monde qui invite à observer au-delà de l’image. Bienvenue dans l’univers de Meno Poithily, authentique et délicat.

Avec la volonté de valoriser les jeunes talents de la commune, Allan Haeweng, directeur du centre culturel de Voh, est tombé sous le charme des photos de Meno Poithily. Cet autodidacte passionné est entré dans l’art de la photographie, par le biais de la nature. Alors étudiant en gestion de l’environnement, il doit réaliser des clichés des plantes qu’il étudie. Chemin faisant, il prend goût à capturer dans son viseur des fragments de nature, des paysages, puis des portraits, et finalement tout ce qui l’entoure. Explorant techniques et sujets diversifiés, il décide de suivre un stage avec le photographe Jules Hmaloko pour apprendre les fondamentaux.

Ce qui l’anime avant tout, c'est saisir la beauté à l’état brut, montrer l’extraordinaire dans ces petites choses du quotidien si familières qu’on ne les voit même plus. Jamais en quête de la photo parfaite, il affirme que les clichés s’imposent à lui naturellement.

Il extrait avec force et poésie des instants de vie, des détails de cette nature si précieuse, des paysages ou des visages. D’une grande diversité, les oeuvres rassemblées dans cette première exposition racontent des histoires, la sienne, celle de sa culture, de tout ce qui le nourrit au quotidien. Le photographe manie habilement les jeux de lumière, notamment dans les macros de plantes inondées d’une lueur diffuse, plongeant l’œil du spectateur dans un monde quasi onirique, enchanté. Meno parvient à saisir la vie dans son essence, celles des femmes et des hommes qui œuvrent pour leur culture ; la vie qui coule, telle l’eau d’une rivière se chargeant au fil du temps et de son parcours, d’histoires, petites et grandes, de celles qu’on se raconte autour d’un feu, de celles qui construisent un pays, un endroit. Car les montagnes parlent bien plus que les hommes parfois, leur silence raconte l’histoire avec un grand H, douloureuse ou paisible.

Entre instants fugaces capturés et permanence de cette nature immuable mais néanmoins mouvante, les photos évoquent le temps infini, le temps cyclique, le temps présent porteur d’avenir… Le regard sensible et très actuel de Meno rend hommage à ce et ceux qui font sa culture, source inépuisable d’inspiration. Avec une grande humilité, et une vérité émouvante, il dessine les contours d’une culture kanak à la fois bien enracinée et vivante, une culture en mouvement.

À découvrir à partir du 29 novembre jusqu'au 29 février 2020 au centre culturel de Voh.

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.