Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

MAYURA - Warrior

10 décembre 2020 L'actu locale Musique
visuel

Premier album de l’auteure-compositrice-interprète calédonienne Mayura (Léa Monne de son vrai nom), Warrior s’aventure hardiment dans différents univers musicaux. Si le reggae sert de leitmotiv, soul, smooth jazz, pop s’invitent à la partition… Ainsi l’album débute sur les « chapeaux de roue » grâce à Bike and Ride qui nous embarque dans une virée rétro 70-80s, propulsée par ses basses et synthés aériens et son refrain entêtant, et s’achève par une trépidante incursion futuriste en terrain « électro-ragga » avec le morceau qui donne son titre au tout. On doit sûrement cet éclectisme plutôt maîtrisé à la collaboration judicieuse signée avec Jinü du studio Gadda, et aux multiples influences glanées au fil des expériences néo-zélandaises et françaises par la chanteuse au phrasé changeant. Une attention soutenue est accordée au dédoublement des voix, dopant les refrains.

Mother Earth, premier single sorti, au refrain renforcé par les bwanjep, laisse cependant sur sa faim, peut-être parce qu’il lui manque un peu de caractère : reggae bien léché, mais pas très goûtu en somme. En revanche Plastic Storm, dérive entamée sur un tapis dub avant de partir crescendo pour une pulsation bientôt partagée avec Marcus Gad au chant, incite à fredonner joyeusement l’apocalypse à venir. Les thématiques abordées alternent entre le macrocosme (les problèmes contemporains posés par les bouleversements du monde) et le microcosme (le jardin intérieur). Sur Timbia, création qui hybride reggae et jazz, la Calédonienne se livre avec bonheur en français, de quoi accentuer le caractère intimiste de la ritournelle. Les arrangements gorgés de sève de Patient convoquent quant à eux un imaginaire « cinématographique » à la Tarantino. Les éclats contralto de Mayura, par leur vivacité, y évoquent l’écho de chanteuses telle la Californienne Alela Diane à ses débuts. Peut-être l’indice de futures explorations dans un registre folk ?

Par Sylvain Derne, novembre 2020

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness