Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Quand le numérique nourrit les imaginaires. Retour sur la formation Archipel numérique.

30 novembre 2020 L'actu locale Arts visuels
visuel
Du 16 au 20 novembre a eu lieu la 3ème formation en création numérique à la maison Taragnat, au Château Hagen. Ambiance chaleureuse mais néanmoins studieuse lors de cette session ultra condensée, dispensée à distance par des formateurs de l’agence Le Pixel Blanc en métropole. Autant dire que cette semaine fût aussi intense qu’enrichissante pour les 13 artistes participants.

Conditions sanitaires obligent, Emmanuel Mâa Berret et Hugo Verlinde, les deux formateurs en création numérique, déjà intervenus en 2017 et 2018 lors des premières sessions de formation, ont cette fois dispensé leurs savoirs à distance en une semaine au lieu de deux. Et bien qu’il ait fallu s’adapter aux contraintes techniques, Henri Gama, organisateur de l’événement avec son association MwâUnesco, est fier d’avoir relevé le défi et se félicite de la belle moisson de projets récoltée cette année encore. Mis à part trois nouveaux venus, les artistes participants avaient pour eux l’expérience des formations précédentes. Forts de leurs acquis, ils ont selon leurs dires, fait preuve d’une plus grande efficacité malgré ou peut-être grâce à un temps très restreint. Objectif de cette petite semaine : concevoir un projet d’œuvre générative et/ou interactive structuré.

Selon Fabrice Ballay, « la formation apprend véritablement à synthétiser ses idées ». La création numérique est moins spontanée, elle se construit de manière plus réfléchie du fait de la technique. Un passage obligé car comme le précise Anne Peytavin « notre création implique une collaboration future avec un développeur. C’est pourquoi on doit être extrêmement clair sur la présentation de notre démarche et de notre projet. »

Les atouts du numérique

La formation permet avant tout aux artistes de comprendre les enjeux et les impératifs techniques pour développer des projets réalistes tant techniquement que financièrement. Les technologies numériques sont envisagées comme un médium supplémentaire dans la palette des artistes plasticiens. Elles ouvrent une fenêtre nouvelle dans leur travail de création en permettant de concevoir des œuvres vivantes. « Tout l’intérêt de l’art numérique, c’est que le public devient acteur », résume Henri Gama. Loin de la traditionnelle interdiction de toucher les œuvres, l’art numérique invite au contraire le spectateur à interagir physiquement avec elles pour les faire évoluer. D’autre part, c’est un art qui du fait de sa dématérialisation, facilite l’export des artistes, un atout à considérer en ces temps de mobilité restreinte.

Et après ?

Prochaine étape, la sélection des projets présentés au public, probablement en juillet 2021, lors de l’exposition au Château Hagen. En effet, du fait des coûts très élevés de l’intégration du numérique aux œuvres d’art, tous ne pourront aller au-delà de la maquette. Mais qu’importe, car tous les artistes participants ont désormais en main des outils très précieux pour l’avenir. Henri Gama envisage également de mettre en place une formation de développeurs numériques spécialisés, complémentaires à celle-ci. Car « l’art numérique, c’est cette association de compétences qui permet d’aboutir à la réalisation d’une œuvre », précise-t-il.

Les artistes participants :

Fabrice Ballay, Caroline Bernard, Dominique Berton, Maeva Bochin, Patricia Bourgeois, Pascale Géry, Jules Hmaloko, Johan Legrand, Marie-Christine Mathieu (Marie M), Véronique Menet, Aline Mori, Will Nerho et Anne Peytavin.

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness