Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Nasty & ReZa - Désaccords Communs

8 août 2017 Les articles Musique
visuel

Désaccords communs de Nasty&Reza

Des textes percutants, imagés, proférés avec une conviction qui transperce les enceintes... Un projet cohérent et intelligent... Désaccords communs, premier album du duo Nasty & Reza, est une bouffée d’oxygène dans un contexte général qui a tendance à plomber l’inspiration des
« libres penseurs » que pourraient être les artistes. Penseurs, les deux compères, respectivement originaires de Bretagne et de Nouméa, se sont connus à Bourail. La qualité de leurs arguments nous ramène à l’essence d’un rap cérébral et contestataire – le tout sur des instrus aux beats efficaces. Et libres, peut-être parce que Nasty & Reza aspirent à une sincérité qui fait mouche. Lorsqu’ils déclinent en trois morceaux leur version du triptyque « Liberté » - « Égalité » - « Fraternité », ils le font en évitant les clichés. Écrite à la première personne comme si elle s’exprimait elle-même, « Liberté » sonne tel un fougueux requiem pour cet idéal malmené. « Égalité » parodie avec ironie un procès biaisé d’emblée... Le cœur de Nasty & Reza pencherait plutôt du côté de « Fraternité », une bulle dans laquelle on pourrait se réfugier pour retrouver les deux premières vertus.
À la production, Tof, Dj Korpus et les autres ont fait du bon travail, le seul regret venant de certaines instrus un brin simplistes (sur « Être ou ne pas être » par exemple) ou de l’absence de référence à des sons plus « océaniens ». Mais ces deux bémols ne gâchent pas l'architecture de l'ensemble.
Les scratchs sont toujours usés à bon escient, les samples bien dosés, le tout mixé par Rasta Vin’s. Le timbre rauque de Reza suggère parfois la filiation avec Blacko des Sniper, une référence du duo. Nasty a le phrasé plus tranchant, un punch soutenu qui s'accommode des changements d'ambiances.
« Ouvrier » rend un hommage poignant aux travailleurs de l'ombre qui paient de leur personne avec discrétion. Quant au morceau « Désaccords communs », qui partage son titre avec l'album, il torpille les caricatures et initie le débat. Le jeu de miroirs sans concessions que se renvoient les deux rappeurs nous rappelle que l’intelligence n’est jamais d’un seul côté de la balance. Reza : « Tu nous divises / Tu prends le Kanak comme sujet d’analyse […] Je suis déçu de voir la terre de mes Ancêtres / Entre les mains de personnes qui ne pensent qu'à paraître... » Nasty : « Des fois je veux m’enfuir mais je sais pourquoi c’était le bagne / Comment pourrais-je partir avec le salaire que je gagne ? [...] Je comprends ta haine envers certains et leur égoïsme / Mais ma couleur de peau ne reflète en rien mes idées... »
Le respect de l’Autre et de ses apparentes différences passe en premier par l’écoute attentive de ses points de vue, une leçon puissante qu’on peut tirer de ce morceau.

Nasty & Reza, Désaccords communs, JetStream Prod, 2016

Par Sylvain Derne

A écouter dans la playlist du Poemart - AOÛT

 

2016

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness