Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Nayrouz - Passagères

6 décembre 2017 Le Mag Musique
visuel

D'où vient cette profusion de formations qui contribuent à la renommée musicale de la tribu de Xodre à Lifou ? Peut-être du legs des Mikes, groupe emblématique des années 1970, à qui Nayrouz ne manque pas de rendre hommage au fil de ses albums. Pour ce troisième opus, le collectif de voix féminines a renouvelé une partie de l'équipage : des « passagères » ont quitté le navire, d’autres ont embarqué. Cumulant les expériences de vie de chacune, sur le Caillou et au-delà de nos récifs, ces dix compositions percutantes, superbement interprétées en drehu comme en français, sont portées par une dynamique à chaque fois originale et des refrains toujours ciselés, qui entraînent à leur tour l’auditeur. Seul « Guahma », hommage tout en douceur et en nengone au district-frère de Maré, convie des timbres masculins en contrepoint. Pour le reste, les filles développent des thèmes plutôt nostalgiques, et font apprécier leur aisance vocale. Certains titres qui pourraient pécher par une naïveté dans les textes ou un manque de relief mélodique, sont rattrapés par de belles trouvailles (ainsi des séquences à l’harmonica sur « Olan »). L’album sacrifie à quelques passages obligés, eux aussi très maîtrisés : par le zouk sentimental avec « À la dérive », ou le reggae avec l’explosif « RMF » qui sur un puissant beat, convoque un chant combatif. Secondées par une équipe de choc pour la partition instrumentale, les filles de Nayrouz parviennent à fusionner les références (gospel avec l’introduction à « Hehekema », tchap très loyaltien sur le vibrant « Savat », jazz, folk…) avec une grande dextérité.

Lire la Grande Interview de Nayrouz, extraite d'Endemix #21

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Du lundi au jeudi: 8h à 12h - 13h à 17h30
Le vendredi: 8h à 12h