Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Tim Sameke - Manavaofa

26 septembre 2017 Le Mag Musique
visuel

Après cinq années de pause musicale, Tim Sameke revient avec Manavaofa, dédié à sa fille, un projet comme toujours à la croisée de multiples chemins. Un carrefour donc : entre les peuples (Tim se pare des langues avec l'aisance d'un costume : drehu, français, bislama, wallisien, vietnamien...) ; entre touches d'exotisme et recherche d'une singularité réinterprétant la tradition (ainsi le taperas classique « Madrinejë » revisité avec des enfants) ; entre les sonorités ancestrales du Pacifique (tutu, didgeridoo, ae-be...) et les arrangements électroniques. Et puis également entre une vocation festive de la musique et l'exaltation d'une certaine nostalgie. L'introduction de « Mon Pays » mêle à des sonorités hawaïennes (nées du ukulele et du kamaka) une rythmique mate, pour y déployer des paroles émouvantes (« Et même si par le passé le sang a coulé sur ton corps, tu as su garder les vraies valeurs de l'Humanité... »). Prosélyte du pacifique dans les deux sens du terme, le natif de Drehu propose avec « La Paix en NC » sur une instrumentation luckydubesque », un hymne et une supplication adressés aux diverses composantes de la mosaïque culturelle de notre Caillou.

Si l'artillerie de la programmation électronique sortie par le Salomonais Ronnie Paeva, avec qui Tim a déjà collaboré à plusieurs reprises, est parfois un peu lourde (« Eidrilo » ou « Paradoxe » malgré une intro prometteuse), la qualité de l'ensemble contredit le dilemme simpliste entre « modernité » et « tradition ». Ce a fortiori quand l'album nous propose un flashback soudain en 1993, pour huit titres remastérisés enregistrés à l'époque avec les musiciens accomplis d'Iguilan. De quoi nous replonger à une époque où la soul calédonienne faisait de belles vagues (superbes « Cetui Mode » ou « Chap Music »). On doit notamment aux lignes de basse le son si caractéristique, avec des titres dont certains restent d'actualité malheureusement (« Victime de la route »). Tim avait déjà adopté ce chant souvent syncopé, incisif, qui contribuera à définir un style si personnel...

Par Sylvain Derne, 2017

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Du lundi au jeudi: 8h à 12h - 13h à 17h30
Le vendredi: 8h à 12h