Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Exposition calédonienne à Auckland*

21 octobre 2020 Export Arts visuels
© Sam Hartnett
© Sam Hartnett
Mariana Molteni, Nicolas Molé, Richard Digoué et Simanë participent à l’exposition collective internationale DEcelerate du 5 septembre au 29 novembre à la galerie d’art contemporain Te Tuhi à Auckland. Retour sur un projet monté en plein contexte de pandémie.

À l’origine, il y a eu la première Nuit des idées organisée au centre culturel Tjibaou le 6 février dernier. Un événement pourvoyeur de partages de réflexions, de savoirs, et de rencontres fructueuses. Invitée pour l’occasion, Gabriela Salgado, directrice artistique de la galerie d’art contemporain Te Tuhi à Auckland, accompagnée de Stéphane Ré (Conseiller de coopération et d’action culturelle de l'Ambassade de France en Nouvelle-Zélande) a rencontré les artistes Mariana Molteni et Nicolas Molé. Leur travail ayant retenu toute son attention, elle a eu envie de les intégrer à son projet d’exposition internationale prévue en deuxième partie d’année.

Et puis le Covid-19 est passé par là, jouant les trouble-fête, comme une parenthèse dans le temps. Un mois d’isolement et de réflexion qui a également nourri la création des artistes pour l’exposition « DeCelerate » de la galerie Te Tuhi. Ce projet monté en pleine pandémie et confinement offre les regards croisés d’une quinzaine d’artistes sur ce moment particulier de l’histoire, favorable à l’exploration de nouvelles manières de penser et d’interagir avec son environnement. Il questionne la capacité humaine à s'adapter pour survivre dans un contexte empli d’incertitudes.

« Insulatus », l’œuvre de Nicolas Molé et Mariana Molteni interroge cet état de transition, entre désirs consuméristes et besoins vitaux, entre monde virtuel et naturel. Elle fait écho à l’actualité de la Nouvelle-Calédonie, coincée entre les référendums d’auto-détermination, engluée dans un temps suspendu, replié sur lui-même. Le temps de réfléchir aux choix futurs et cruciaux, ceux que les habitants exprimeront dans l’isoloir. Le travail de Nicolas Molé et Mariana Molteni exprime cet état d’enfermement, d’isolement transcendé par un retour au temps de la nature.

Inspirés par la performance d’arts mêlés Yumi danis, ils ont souhaité proposer une œuvre protéiforme et vivante qui associe installation, danse et mapping. Mais si les cartes ont été rebattues avec la fermeture des frontières, le projet s’est bel et bien maintenu en faisant preuve d’adaptabilité. La partie dansée par Richard Digoué et Simanë a été captée en Nouvelle-Calédonie pour être projetée à la galerie en accompagnement de l’installation de Nicolas Molé et Mariana Molteni. Travail à distance oblige, l’œuvre a été envoyée et montée à la galerie sur plan et suivant leurs recommandations. « La seule frustration aura été de n’avoir pu vivre l’œuvre de manière physique », souligne Mariana Molteni, par ailleurs ravie de la collaboration avec la galerie Te Tuhi, très à l’écoute.

 

*Projet soutenu par le Poemart.

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.