Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Blue Hau

Musique
visuel
Depuis dix ans maintenant, Blue Hau écume les scènes calédoniennes diffusant un folk mélanésien traditionnel remis au goût du jour par les artistes de ce collectif hyperactif. Ceux qu’on reconnaît d’un coup d’œil, vêtus du bleu et blanc de leur tribu de Hwadrilla à Ouvéa, sortent leur cinquième album en 2017. Avec Dix ans déjà, ils célèbrent une décennie de service rendu à la musique, entre organisation d’évènements, comme la Nuit de la guitare traditionnelle au Mouv’ et édition d’albums pour faire vivre le folk mélanésien, ses guitares arpégées et ses harmonies vocales.

Ils sont une quinzaine dans la formation, « avec les remplaçants, comme au foot », sourit Lesse Adjouhgniope, le porte-parole du groupe. « Certains disent que je suis le leader mais c’est faux. Je suis plutôt un chargé de communication. » Car chez Blue Hau, tout le monde a la parole. Chaque idée est la bienvenue, musicalement ou personnellement. Et la recette semble fonctionner.

Un pont entre sagesse et jeunesse

Si Blue Hau a été créé en 2005, les musiciens ont quant à eux fait leurs premiers pas bien avant, dans un groupe nommé Lakon Ien. « Ce sont nos grands-frères, ils nous ont tout appris », rappelle Lesse. À l'époque, le groupe se produisait lors des fêtes sur Ouvéa, mais lorsque les plus jeunes sont venus dans la capitale pour faire leurs études, les choses ont évolué. « C'est à ce moment que l'on a créé Blue Hau. Au départ, c'était pour se retrouver car ça nous manquait. On avait grandi ensemble dans une vie communautaire, et à Nouméa tout était différent. » Ils ont ensuite commencé à répéter dans la maison de musique de Tindu, puis à Rivière-Salée. Quelques anciens ont intégré le groupe, comme la chanteuse Bisso, « l'une des premières Kanak à avoir enregistré un album dans les années 90 », rappelle Lesse. Ses mélodies s'inspirent du folk traditionnel, mais Blue Hau met un point d'honneur à ne pas s'y enfermer. On entend ainsi de nombreuses autres influences, kaneka en premier lieu, mais aussi quelques notes de zouk ou de rock. Joyeux mélange pour une musique aussi variés que les paysages d’Iaai…

Par Claire Thiebaut, 2017
© Eric Dell’Erba, 2016

 

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness