Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Denise Tiavouane

Arts plastiques
©Mathilde Heuzé
©Mathilde Heuzé
Pénétrer dans l’univers de Denise Tiavouane, figure de proue de l’art contemporain kanak, c’est s’immerger à coup sûr dans un monde mystique, vibrant de l’énergie de la terre de Nouvelle-Calédonie. Ses peintures sont autant de portes d’entrées qui mènent aux racines de sa culture traditionnelle et à son identité kanak, qu’elle ne cesse d’interroger.

Originaire de la tribu de Pwëa à Pouébo, l’artiste grandit en partie à Yaté, et apprend la valeur du travail autant que celle de la terre. Elle apprend aussi son histoire, celle de son clan, celle de son peuple, un héritage qu’elle ne cessera dès lors de reformuler à travers ses œuvres. De ses premiers dessins et peintures dans lesquels se dressent des portraits d’êtres chers et des lieux qui l’inspirent, Denise Tiavouane a conservé la source originelle. Depuis, sa quête artistique entremêlée à une quête identitaire n’a cessé de l’emmener vers une exploration de techniques et de formes diversifiées.

L'esprit du pays

Si ses talents s’expriment très jeune - à 14 ans elle vend sa première toile ! – elle se forme par la suite aux cours d’art océanien à l’Office culturel et scientifique kanak en 1984 puis à l’École d’Art de Nouméa en 1990. À une époque où la culture kanak sort de l’ombre et peut enfin s’exprimer en toute liberté, elle s’empare, avec les artistes Paula Boi, Micheline Neporon et Yvette Bouquet d’un champs artistique nouveau pour les femmes. Pionnières en la matière, elles ouvrent la voie de l’émancipation de la création contemporaine kanak, et créent l’association « Jinu Owa » (« Esprit du pays ») pour fédérer les artistes kanak. Prolifique, Denise Tiavouane participe à de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie, s’associant à d’autres artistes d’ici ou d’ailleurs, mais aussi bien loin de sa terre d’origine : en Australie (triennale Asie Pacifique en 1996), à New York, en Belgique (en 2001), aux Salomons (Festival des arts, 2012), Tahiti (2016).

En mouvement

Dans son œuvre est imprégnée l’histoire, la sienne, celle de sa communauté, de son pays. Avec ses pinceaux, elle reformule son héritage culturel dans un langage contemporain. Les motifs en référence à la culture kanak sont omniprésents dans son travail. Entre abstraction et figuratif, elle peint les femmes et les hommes de son pays autant que l’opulente nature calédonienne. Ces figures totémiques incarnées dans le monde végétal et animal, soufflent sur ses toiles une force spirituelle extrêmement vivante. Il émane de ses peintures aux couleurs vives une énergie cinétique, un mouvement qui fait danser l’esprit des ancêtres autant que les corps. Denise Tiavouane explore plusieurs dimensions de son art ; elle utilise du tissu, de la terre, du bois ou encore des lianes pour s’exprimer. Comme pour maintenir ce lien à ses racines, elle créé en 2000, son « bâton des ancêtres », une pièce de bois qu’elle transforme à chaque nouvelle prestation, et qui l’accompagne depuis, fidèle gardien de son art.

L’artiste de Pouébo est de celles qui n’ont pas peur de relever des défis, et quand elle est invitée à l’étranger, elle décide de proposer des installations saisissantes qui exposent avec force son identité culturelle. À Brisbane, des cris et des pleurs d’enfants envahissent l’espace où elle a planté des taros, symboles du féminin. En 2001 à New York, elle s’associe au danseur Richard Digoué pour une performance autour du mouvement, ce mouvement vital de la terre qui nourrit le mouvement artistique de la danse ou de la peinture.

En prise avec son temps, l’œuvre de Denise Tiavouane reflète ce mouvement d’une société qui évolue, les racines solidement ancrées dans sa terre nourricière, et les branches déployées vers le présent. Convaincue du rôle social de l’artiste, elle est pleinement investie dans la transmission auprès des jeunes, à travers des ateliers de pratique artistique, pour accompagner une jeunesse en mal de repères à « connaître les branches de son arbre ».

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness