Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Lomès

Danse
visuel
Danseur du crew Résurrection deuxième génération, Gérôme Atufele aka Bboy Lomès met toute son énergie à vivre de sa passion. Dans les petits papiers de la compagnie Moebius Danse, le jeune artiste se forme et colore son hip-hop fougueux de teintes contemporaines et traditionnelles. Il est à l’affiche des spectacles Génération Hip-Hop, Humanité et dans le future D'1 rive à l'EAU-tre. Il présente aussi cette année 2017 sa toute première création 1Pakt sur les scènes calédoniennes.

Son visage est bien connu car le photogénique et sympathique jeune homme a été l’une des têtes d’affiche de la très médiatisée Quinzaine du Hip-Hop en 2016 et 2017. Lomès est une des figures de proue du hip-hop calédonien, remarqué par le chorégraphe Quentin Rouillier de la compagnie Moebius – qui le recrute pour la première fois dans le spectacle Les Fables en 2015 – et apprécié par ses pairs – il est nommé leader du groupe Résurrection et encadre la vingtaine de danseurs. « J’ai commencé le hip-hop à 7 ans, sous l’œil des grands frères de Rivière Salée. Aujourd’hui, je suis danseur indépendant pour d’autres compagnies, mais je reste très attaché à "Résu" et danse toujours avec eux lors des battles », raconte-t-il d’une voix discrète, insoupçonnée quand on connaît l’énergie folle qu’il distille dans son art.

En 2016, Lomès décide de devenir danseur professionnel. À 21 ans, il capitalise ses expériences passées auprès de grands artistes du pays, comme Soufiane Karim, Yoan Ouchot, Richard Digoué et Quentin Rouillier, jusqu’à prendre en fin d’année dernière les manettes de sa propre création 1Pakt. « J’ai participé aux Tremplins de la Danse à partir de juillet 2016 et j’ai présenté cette courte pièce qui met en scène la rencontre entre la danse traditionnelle et le hip-hop.» Une réalité pour cet artiste né en Nouvelle-Calédonie de parents wallisiens qui lui ont transmis ses premiers pas de danse dans une troupe familiale dont l’esthétique était inspirée du petit archipel. Comme un clin d’œil à ses origines, son blaz de Bboy est un verlan arrangé de son prénom wallisien, Selome.

En quête de formation

2016 fut aussi l’année du spectacle Génération Hip-Hop de Moebius Danse où le jeune artiste, aux côtés de trois autres étoiles montantes, s’initie aux contraintes de la création scénique avec tout ce qu’elle implique de rigueur et de discipline. Même si Lomès progresse à vue d’œil, il sait qu’il lui reste encore du chemin à parcourir.

« Depuis quatre ans, je rêve de partir me former dans une école professionnelle, mais chaque année, un nouveau projet génial vient modifier mes plans et je repousse mon départ ! », explique-t-il. En décembre dernier, il a participé à une formation hip-hop délivrée par des pointures métropolitaines au centre culturel Tjibaou. « Cela m’a donné de bons outils pour la pédagogie de la danse et m’a permis de revoir les bases du hip-hop. Je sèche encore un peu sur la méthodologie de projets ! »

Une reconnaissance méritée

En 2017, Lomès s’est à nouveau fait remarquer dans le spectacle Humanité avec le Junior Crew toujours avec Moebius (voir p. 29). Des huit danseurs, Lomès fut le seul à éviter la case casting et fut immédiatement intégré par Quentin Rouillier qui lui a même laissé la primeur de la création de certains passages. Cerise sur le gâteau,
le 19 mai dernier, l’artiste recevait la médaille d'or du Comité de Nouvelle-Calédonie des Médaillés de la Jeunesse et des Sports et de l'Engagement associatif pour son action culturelle et artistique.

Partenaires

Nos contacts

1, rue de la République,
Imm. Oregon, 5ème étage
98 800 Nouméa
Nouvelle-Calédonie
Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness