Tél: 28 20 74 Contactez-nous Rechercher

Rejoignez-nous! facebook Youtube Soundcloud

Mathieu Venon

Arts plastiques
Mathieu Venon artiste plasticien © Christian Gervolino
© Christian Gervolino
Instinctif, l’art de Mathieu Venon se tisse à travers des œuvres sensibles, distillant ses mondes intérieurs. Ancré en Nouvelle-Calédonie depuis plus de 25 ans, l’artiste a forgé sa propre écriture plastique, une réalité poétique morcelée et aux contours abstraits, dans laquelle les codes graphiques océaniens s’impriment avec force.

Parcours

Si la mer et les îles sont très présentes dans les créations de Mathieu Venon, il faut certainement y voir une allégorie à sa soif de découverte de l’ailleurs, de l’Autre. Car l’artiste est fondamentalement un terrien, les deux pieds enracinés en Nouvelle-Calédonie où il débarque en 1995 de sa région parisienne natale. 

Très vite, il expose ses premières toiles et se nourrit des impressions, des matières brutes et végétales de son nouvel environnement pour créer et affirmer une esthétique délicate imprégnée de sa terre d’adoption.

Autodidacte, le discret plasticien se fait rapidement un nom parmi la scène artistique locale. En 1999, il est choisi pour illustrer le recueil de poèmes co-écrit par Dewé Gorodé et Nicolas Kurtovitch Dire le vrai, comme une métaphore du destin commun. De nombreuses autres collaborations littéraires suivront, en parallèle d’expositions personnelles et collectives d’envergure. En 2012, il s’envole aux îles Salomons avec la délégation calédonienne, pour le Festival des Arts du Pacifique, évènement phare de la culture océanienne.

Impliqué dans la vie artistique calédonienne, Mathieu Venon a par ailleurs accompagné des apprentis artistes pendant 15 ans au centre d’Art de Nouméa, leur transmettant ses savoirs. Depuis 2019, il est le commissaire d’exposition de l’espace dédié aux arts visuels du Nakamal 21, au cœur de Nouméa.

Une œuvre ancrée

Mathieu Venon esquisse une œuvre connectée à la Nouvelle-Calédonie et l’Océanie, avec des codes et des motifs qui leur sont propres. Une manière de rendre hommage à cette culture et de l’éclairer pour ceux qui se plongent dans ses créations. Ainsi, l’insularité, la faune, la flore et les paysages du Pacifique prennent vie à travers ses toiles et ses installations. Il y évoque les enjeux de société actuels qui le touchent, et notamment les problématiques environnementales, intimement liées à la préservation de la culture des hommes.

La nature est une source d’inspiration féconde pour l’artiste qui y puise fréquemment des matériaux. Corail blanc, fibre végétale, bois, et bien sûr coques de noix de coco métamorphosées en personnages aux yeux ronds et à la mine interloquée – les  « homococo » - s’ajoutent ainsi à sa palette de médiums. 

L’art de la sérendipité

Affranchi de toute influence artistique, le plasticien a inventé son langage. Il imagine des territoires fragmentés, des mondes lumineux et oniriques faits de créatures élancées aux courbes arrondies. 

De sa production artistique affleure une profonde sensibilité, comme s’il parvenait à restituer la teneur d’émotions capturées sur le vif. À la fois fugace et intemporelle, son expression artistique est à l’image de sa vocation, spontanée mais aussi nécessaire.  

« J’ai besoin d’être ému, je peins pour me comprendre, pour comprendre le monde ».

Animé par un goût de l’imprévu, il laisse se répandre les couleurs sur ses toiles qu’il travaille d’abord à plat. Les coulées de peinture se rencontrent, fusionnent, traçant des formes mouvantes et aléatoires.

Mathieu-Venon - Homococo.jpg
© Mathieu Venon

Tel un explorateur, en quête d’heureux accidents, Mathieu Venon transforme les contraintes et les hasards en opportunités. En jetant d’anciens tableaux détériorés au feu, il observe par exemple avec intérêt les flammes façonner ces objets. Des pièces qui deviendront le point de départ des expositions Transition en octobre 2021 à la Galerie Arte Bello et Extinction au centre culturel Tjibaou à partir de novembre 2021. 

Humble témoin du monde, Mathieu Venon transmet sa réflexion à travers une œuvre à l’ADN unique d’où exhale un puissant souffle de liberté et d’audace.

Partenaires

Nos contacts

C/O A.D.C.K - Centre culturel Tjibaou
Rue des Accords de Matignon 
Baie de Tina
BP 378
98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Tél: +687.28.20.74
Accueil du public sur RDV

Inscription newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour toujours plus d'infos !

Oui, j’accepte de recevoir cette newsletter ! Je comprends que je peux me désabonner facilement et à tout moment.

* Les champs marqués d'un astérisque sont obligatoires.

randomness